30, Grand-Rue L- 1660 Luxembourg, Luxembourg

Itinéraire

    Ce cabinet situé au centre-ville de Luxembourg est spécialisé dans les méthodes de traitement non opératoires des troubles musculo-squelettiques et des pathologies de la colonne vertébrale. Il propose un traitement local des douleurs basé sur un diagnostic différentiel et mettant l'accent sur la préservation et la régénération des tissus atteints.

    229192
    229194
    office@drgleitz.com
    office@drgleitz.com
    Infos générales

    A propos de Dr. Gleitz - Médecin spécialiste en orthopédie

    Spécialisation du cabinet

    Diagnostic et traitement conservateur (non opératoire) des pathologies dues à l'usure et à

    l'hypersollicitation du système musculo-squelettique et de la colonne vertébrale.

    Spécialisation dans le traitement de diverses pathologies :

    • Douleurs myofasciales (musculaires, souvent associées à des points de déclenchement, ou « trigger points ») de la colonne vertébrale et du système musculo-squelettique

    • Tendinopathies (affections des tendons et des attaches des tendons)

      • Épicondylite radiale (tendinite du coude, aussi appelée « tennis elbow »)

      • Fasciite plantaire (« épine calcanéenne »)

      • Achillodynie (inflammation du talon d'Achille)

      • Tendinopathie du tendon patellaire (tendinite de la rotule)

      • « Bursite trochantérienne » (tendinite d'insertion à l'extérieur de la hanche)

      • Tendinopathie du tendon tibial postérieur (tendon intérieur de la cheville)

      • Tendinopathie du tendon péronier (tendon extérieur de la cheville)

      • Tendinopathie des tendons fléchisseurs des orteils

      • Ténosynovite sténosante (affection des tendons fléchisseurs des doigts)

      • Ténosynovite de Quervain (affection des tendons du poignet) 

      • Épitrochléite (tendinite de l'intérieur du coude, aussi appelée « golf elbow »)

    • Arthroses des grandes articulations

      • Épaules

      • Coudes

      • Poignets

      • Hanches

      • Genoux

      • Chevilles

    • Arthroses des petites articulations

      • Rhizarthrose (arthrose de la base du pouce)

      • Nodosités d'Heberden et de Bouchard (déformations des articulations des doigts)

      • Hallux valgus / ridigus (déformations du gros orteil)

    Injections

    Les arthropathies inflammatoires et dégénératives (dues à l'usure) se traitent par injections intra-articulaires.

    Pour cela, nous utilisons de faibles doses de cortisone articulaire (Lipotalon, 2,5 mg), des préparations naturopathiques (Traumeel, notamment) et des solutions à base d'acide hyaluronique.

    Les tendinopathies sont traitées par infiltrations, sous contrôle échographique par doppler puissance (ce qui permet d'afficher les modifications inflammatoires).

    Cette méthode garantit le traitement précis d'inflammations locales avec l'utilisation d'une dose minimale de médicaments, d'une part, et la prévention de blessures au niveau des tissus infiltrés, d'autre part.

    Un mélange ozone/oxygène (O3) est injecté en plus dans le but de réduire les inflammations locales (effet antioxydant) et les infections microbiennes (effet antibactérien/antiviral). 

    Perfusions intraveineuses enrichies en sang autologue (thérapie par mélange ozone/oxygène, société Ozonosan)

    Des perfusions enrichies en O3 (ozone) sont appliquées par système fermé jetable afin de soulager les inflammations aiguës et de stimuler les défenses immunitaires de l'organisme.

    Thérapie par ondes de choc extracorporelles

    Cette technique compte parmi les méthodes de traitement conservateur des tendinopathies les plus éprouvés sur le plan scientifique.

    Elle consiste à stimuler la régénération des tissus atteints ayant perdu la faculté de se réparer de manière autonome. Pour cette raison, cette technique fait partie des thérapies naturelles au sens large du terme.

    La stimulation est déclenchée par l'application extérieure (= extracorporelle) d'ondes sonores délivrées sous forme d'impulsions. En réagissant, les structures cellulaires sécrètent des facteurs de croissance ainsi que des substances anti-inflammatoires et fabriquent des vaisseaux sanguins, ce qui stimule la régénération. De plus, elles libèrent des neurotransmetteurs à action analgésique et inhibent temporairement les terminaisons nerveuses. 

    Ces techniques étant basées sur les capacités de régénération de l'organisme, leurs résultats ne peuvent être évalués avec fiabilité qu'après une période de traitement minimale comprise entre 6 et 12 semaines.

    Correctement employée, la thérapie par ondes de choc ne provoque aucun effet indésirable, à l'exception d'irritations temporaires.

    En raison de ses particularités, cette thérapie se distingue de la thérapie par ultrasons.

    Le cabinet dispose de systèmes à ondes de choc concentrées et n'emploie pas d'ondes de choc radiales, comme cela est le cas en physiothérapie.

     

     

     



    Infos entreprise

    • 86.220

    • N.A.

    • 1996

    • 7